Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'homerced

Le blog d'homerced

Gamer depuis mon enfance, j'ai créé ce blog pour vous faire partager ma passion sur les jeux vidéo, les Simpson et tout ce qui gravite dans mon univers geek. Vous pourrez suivre mes nombreux craquages, tests, achats en tout genre mais aussi des bons plans, des vidéos guides ou let's play etc... Bref, il y aura un peu de tout sur ce blog :-) Je vous souhaite la bienvenue et une bonne lecture !


(Romans)Assassin's Creed Revelations

Publié par homerced sur 4 Août 2014, 13:50pm

Catégories : #Romans

Dans la série Assassin's Creed, j'ai reçu il y a de ça quelques semaines un nouveau roman : 

Assassin's Creed Revelations 

J'ai attendu de l'avoir lu, pour vous le présenter ici.

(Romans)Assassin's Creed Revelations

Le roman est d'Olivier Bowden. Il est sorti en France le 12 juillet 2012.

C'est le tome 4 d'une série qui compte actuellement 7 livres.

On le trouve facilement (et même les autres tomes d'ailleurs)en neuf pour un prix avoisinant les 8€ chez Amazon ou la Fnac.

 

Voilà un petit résumé de celui-ci :

Le maître Assassin Ezio Auditore se lance dans une quête héroïque : découvrir la bibliothèque d’Altaïr. Disparue depuis des siècles, elle abrite un savoir censé mettre un terme à la puissance des Templiers – mais elle recèle aussi un secret qui leur permettrait d’asservir les hommes… Marchant dans les pas du grand Altaïr, Ezio s’apprête à livrer son dernier combat contre les ennemis jurés des Assassins. L’enjeu n’a jamais été aussi décisif. Et le pèlerinage du maître Assassin se mue bientôt en course contre la montre.

Une petie photo des 4 tomes que j'ai actuellement en ma possession.

(Romans)Assassin's Creed Revelations

Comme pour les autres bouquins d'Assassin's Creed, il s'agit de rependre un des jeux d'Ubisoft et d'y retranscrire les cinématiques en histoire. Ce volume va quand même un peu plus loin, en décrivant plus en longueur des passages occultés dans le jeu (comme le voyage vers l'Est d'Ezio ou les dernières années de son existence). 

Si l'histoire paraît classique, elle semble pourtant accrocheuse et bien ficelée. Maintenant, même si l'écriture d'Oliver Bowden est fluide et agréable, il y a très peu d'explications et on a l'impression de passer de quêtes en quêtes, sans véritable lien entre elles ni de véritable but. C'est un schéma qui va bien pour un jeu mais qui a plus de mal à fonctionner sur du papier.

On découvre Ezio au début, seul, puis il rencontre un Assassin de Constantinople qui lui apprend comment apprivoiser sa ville et de nouvelles armes. Il va ensuite faire la connaissance d'une jeune femme (Sofia), qui l'aide à déchiffrer une carte, lui permettant de trouver les clés qu'il recherche. Cette femme est l'exemple typique de la personne "Donneuse de quêtes" dans un jeu vidéo : elle annonce l'endroit où aller, et son travail s'arrête là. Aucune indication sur la façon dont elle a trouvé les endroits à fouiller, ni même sur l'aspect de la fameuse carte. Ezio ne commentera d'ailleurs jamais ses indications.
De plus, la relation que noue Ezio avec Sofia est très rapide et presque expéditive. La confiance s'établit immédiatement et les sentiments surgissent quasiment de nulle part. La psychologie d'Ezio est donc malheureusement peu fouillée et lui-même se dirige "à l'instinct" dans ses missions.
Cependant, ce qui, à mon sens, peut sauver ce livre est son extraordinaire immersion dans le monde. Il est en effet très détaillé et regorge de liens avec l'Histoire (certains personnages ayant vraiment existé). On se plonge avec envie dans la vie colorée des souks d'Istanbul. Un petit bémol quand même sur le fait que ce récit s'appuie sur l'Histoire. Il est parfois ardu d'en comprendre toutes les actions et les subtilités. L'auteur est en effet historien, et cela se sent.


En conclusion, je donnerai donc un avis mitigé sur ce livre. Il ravira un fan inconditionnel de la série de jeux vidéos ou un lecteur n'aimant pas particulièrement s'appesantir sur les relations entre personnages et leurs personnalités. Préférant plutôt l'action bien amenée et rapide. 


 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents